Nectify

Partager cette Start-Up :    Facebook Twitter Google Plus Linkedin

Présentation de l’agence web Nectify gérant des problématiques techniques pour les grands comptes et éditrice de la solution Fresc par Benjamin, co-fondateur.


Nectify

Nectify

Site web : www.fre.sc

Facebook Twitter

 

Le secteur sur lequel porte votre activité :
Pour Fresc, notre activité porte sur tous les secteurs manipulant des visuels au quotidien. Notre cible est donc très vaste.

Concernant notre activité d’agence web Nectify, nous travaillons principalement avec des grands comptes ayant de fortes problématiques techniques qui souhaitent bénéficier des dernières innovations technologiques.

Votre localisation d’origine ?
A la ruche technologique du Nord, 121 rue de Chanzy à Hellemmes en France

Que proposez-vous ?
Nectify propose Fresc, une plateforme développée par des professionnels pour des professionnels. Il s’agit d’un SaaS (Logiciel en tant que service) qui permet l‘optimisation de la collaboration sur les travaux de graphisme et de design. Un logo, un visuel, une illustration, Fresc permet de partager de façon sécurisée ses créations visuelles avec tous les collaborateurs concernés par le processus créatif.

Aussi chaque intéressé par le projet (client, designer, service de communication) peut poster des avis très précis sur les créations, notamment grâce à un sélecteur de zone dans l’image. Le tout se déroule en temps réel ce qui permet un gain de temps et plus de clarté dans le processus. L’avancée de chaque projet peut être suivie dans un tableau de bord. Fresc propose une palette d’outils pensés pour l’usage professionnel de l’image comme le zoom, les niveaux de contraste, la rotation d’image, l’étiquetage des images pour retrouver au sein d’un même projet, une ou plusieurs images en particulier.

Comment vous est venue l’idée ?
A l’origine, l’idée est venue d’un besoin interne. En tant qu’agence web, nous étions souvent confrontés à des incompréhensions avec nos clients quand il s’agissait de communiquer autour d’un visuel.
Parfois, pour évoquer un détail sur une image, cela passait par une conversation pouvant prendre plusieurs minutes ou encore un pavé par mail souvent difficilement compréhensible.
Nous avons réalisé qu’au final, toutes ces pertes de temps mises bout à bout au cours d’une année représentaient une perte financière considérable pour notre agence.
De ce fait, nous avons tout d’abord mis en place un principe de FTP pour soulager nos boîtes mails saturées par les pièces jointes.
Ensuite nous avons implémenté un principe de zones sur l’image pour s’exprimer précisément sur les détails du visuel.
Puis au fur et à mesure de son utilisation et grâce aux remarques pertinentes des personnes avec qui nous collaborons, nous avons fait évoluer la solution en y ajoutant des fonctionnalités avec comme leitmotiv de toujours simplifier au maximum les échanges entre toutes les parties prenantes sur un projet.
Après trois ans de développements et de tests, nous avons commencé à commercialiser la solution Fresc l’été dernier.

Quel a été votre parcours avant de vous lancer dans ce projet ?
Robin et moi sommes issus de la filière informatique de l’école d’Hautes Etudes d’Ingénieurs (HEI). Nous avons toujours eu, depuis nos études, la volonté de créer une entreprise ensemble car nous avons une vision de l’entreprenariat complémentaire.

Quel est le lien entre votre parcours et votre projet ?
Par définition, un ingénieur travaille sur des problématiques pour trouver des solutions afin de simplifier le quotidien de tous.
Prenons l’exemple d’un pont pour franchir une rivière plutôt que de faire un détour ou encore l’invention du télégraphe qui remplaça les messagers.
Et bien là, c’est identique, nous avons essayé de trouver une solution pour simplifier la vie des personnes échangeant sur des visuels au quotidien.
D’autre part, la solution contient plusieurs milliers de lignes de codes combinant plusieurs technologies.  Une formation poussée en ingénierie informatique était donc requise.

Combien d’associés êtes-vous au sein de Nectify ? En quoi vos profils sont-ils complémentaires ?
Nous sommes deux fondateurs. Je m’occupais à l’origine de la partie administrative, chef de projet et relation clients. Robin s’occupait de toute la partie technique.
Nous nous sommes vite rendu compte que nous ne pouvions pas tout gérer nous-mêmes. Nous avons alors recruté plusieurs développeurs ainsi qu’un cadre commercial s’occupant à la fois de la relation clients et du développement des nouveaux marchés.
Je me souviendrais toujours d’une citation qui m’a marqué lors de mes études : « Savoir diriger, c’est avoir l’humilité de savoir déléguer et de faire confiance ». Nous essayons de garder ce principe en tête au quotidien.

Qu’est-ce qui vous a convaincu de vous lancer dans ce projet ?
La compétence technique de Robin associée à sa persévérance face aux problématiques qu’il rencontre.

Depuis combien de temps existe ce projet ?
Les premières lignes de code ont été tapées en janvier 2010.

Comment avez-vous financé votre projet ?
Une de nos forces est que nous sommes indépendants, c’est à dire pas d’investisseurs, ni de business angel derrière Fresc. Cela nous a permis d’orienter les développements en fonction des besoins des clients et de prendre nos propres décisions pour améliorer la solution. Bien entendu, nous avons fait des erreurs qui ont été formatrices et nous ont permis d’avancer.

Quelles ont été les difficultés que vous avez dû affronter ?
Quand vous débutez, la plus grande difficulté est la conquête des premiers clients et la définition de la cible à prospecter en priorité. Il est aussi difficile d’avoir de la crédibilité face aux entreprises avec lesquelles vous traitez, surtout au début.

Quelles erreurs avez-vous fait ?
Notre principale erreur fût, pendant la préparation de la prospection, de nous éparpiller sur plusieurs cibles et de vouloir créer une solution adaptée à tous les métiers. Mieux vaut partir d’une base commune et ajouter des fonctionnalités optimisées pour chaque cœur de métier. Un exemple : un photographe n’a pas besoin de toutes les fonctionnalités alors qu’elles sont nécessaires pour une agence de communication ou encore une agence web.

Quelle est votre cible ? Comment vous faites-vous connaître ?
Pour le moment, nous nous sommes concentrés sur deux secteurs : les agences de communication et les studios de jeux vidéo.
Aujourd’hui, nous nous ouvrons sur d’autres secteurs tels que l’univers de la VPC, les studios photo, les décorateurs d’intérieurs, les architectes, les services marketing des grands comptes, les agences web, les imprimeurs…
Pour se faire connaître, il faut s’investir dans des évènements, utiliser et créer son réseau mais surtout savoir écouter les conseils des chefs d’entreprise qui ont réussi.

Quels sont les éléments qui vous distinguent de vos concurrents ?
Le premier élément est une écoute active de nos clients ainsi qu’une proximité et une réactivité pour répondre à leurs besoins.
Le second est une veille technologique poussée, l’utilisation des dernières technologies qui permet une fluidité ainsi qu’un temps de réponse optimal.
Enfin, le fait de toujours garder à l’esprit, que les clients cherchent une solution facile d’utilisation et intuitive. Il vous suffit de quelques minutes pour prendre en main l’outil. Selon moi, trop de logiciels deviennent des usines à gaz où les utilisateurs ne vont utiliser que 30% des fonctionnalités.

Comment voyez-vous l’avenir de votre entreprise ?
Nous allons continuer à consolider les marchés sur lesquels nous sommes déjà présents et en parallèle développer de nouvelles opportunités en procédant étape par étape pour conserver la qualité de service que nous procurons à nos clients.

Quelles doivent être, selon vous, les principales  qualités que devrait posséder tout entrepreneur ?
La qualité première d’un entrepreneur est de savoir bien s’entourer mais surtout écouter les personnes qui le conseillent, faire preuve d’humilité, rebondir et bien analyser les échecs pour qu’ils soient formateurs.

Quels conseils donneriez-vous à un futur entrepreneur ?
Bien préparer son étude de marché ; faire des rendez-vous préalables au lancement de son projet pour bien cerner les besoins de ses potentiels futurs clients et surtout de toujours «positiver» et rester optimistes, confiants, même dans les périodes difficiles.

Souhaitez-vous ajouter quelque chose ?
Nectify est aussi co-créatrice de la conférence Take-Off ainsi que  de la conférence sur le design et graphisme interactifs.

Take-Off : http://takeoffconf.com/
Design & Graphisme interactifs : « Pas encore de site web car conférence en cours de création »

Nos partenaires pour Fresc :
Lille Métropole Innovation, Oseo, Crédit Agricole, 3D DUO, Pimkie, Virtustream, La boîte à Meuh, Game-In, Lille Design, l’ANAE, Co-Factory pour les principaux.

Nos partenaires pour Take-Off :
Google, Microsoft, Euratechnologies, Twilio, GitHub, VoidJimdo, Server Density, Mailjet, BlackBerry, Rue de Baguette, HumanCoders, Girls in Tech, Startup Story

Nos partenaires pour Design & Graphisme interactifs :
3D DUO, Pictanovo, Plaine Image, CCI Grand Lille, Lille Design, 3pod, Catalystic, Game In


Nectify

Vous avez aimé cette Start-Up ? Alors partagez-la avec vos amis!


Facebook Twitter Google Plus Linkedin

You may also like...

Laisser un commentaire