Bed and Chaï

Partager cette Start-Up :    Facebook Twitter Google Plus Linkedin

Présentation de la Maison d’hôtes Bed and Chaï par Clara Kanner et Coraline Joveneaux, les 2 fondatrices.


 logo_bedandchai_board Bed and Chaï

Site web : www.bedandchai.com

 

 

TwitterFacebook

Votre localisation d’origine ?
New Delhi, Inde

Pourquoi ici et pas ailleurs (notamment pas en France) ?
Nous avons décidé d’ouvrir notre guest house en Inde car nous y vivions depuis plusieurs années et connaissions bien le marché indien. De plus, il y avait un manque de structure comme la nôtre, c’est à dire d’hôtels propres et confortables pour des touristes à budgets moyens dans les beaux quartiers de Delhi.

La somme à investir était beaucoup moins élevée que si nous avions voulu ouvrir la même chose en France.

bed and chai 1

Que proposez-vous ?
Nous avons deux  »maisons d’hôtes » (guest houses) d’un total de 8 chambres et 2 dortoirs situées dans un des quartiers résidentiels du sud de New Delhi. Notre concept vise à satisfaire les touristes grâce à notre accueil chaleureux, nos conseils avisés pour leurs voyages ainsi qu’au confort et à la propreté de l’hôtel. Nos prix varient de 10 à 40 euros la nuit selon les catégories de chambre, petit-déjeuner et internet en wifi inclus. Nous proposons des services de taxis pour l’aéroport, pour la journée ou encore pour de longs voyages et un service de réservation de billets de train.

Comment vous est venue l’idée ?
Nous nous sommes rencontrées à New Delhi et avons tout de suite mis en commun notre désir d’entreprenariat. Après de nombreux voyages en Inde, nous savions qu’il y avait une demande à combler dans le secteur de l’hôtellerie et nous nous sommes lancées rapidement.

Combien d’associés êtes-vous ? Quel a été votre parcours avant de vous lancer dans ce projet ? En quoi vos profils sont-ils complémentaires ?
Nous sommes deux lilloises de 29 (Clara) et 32 ans (Coraline). Coraline est diplômée d’une école d’ingénieur et avait travaillé 3 ans en tant que directrice de filiale d’une entreprise de contrôle qualité à New Delhi (AQM).  Je suis, pour ma part, diplômée d’une école de commerce et avais effectué un VIE de deux ans en communication au sein de Veolia Environnement à New Delhi également.

Nous sommes donc très complémentaires tant au niveau professionnel qu’au niveau de nos personnalités. Coraline s’occupe plutôt de la partie administrative, de la comptabilité et de tout ce qui est manuel à l’hôtel (décoration et travaux) et je m’occupe de la partie marketing/communication/relations publiques.

Quel est le lien entre votre parcours et votre projet ?
Le secteur de l’hôtellerie nous était complètement inconnu et nous apprenons souvent au fur et à mesure des situations auxquelles nous sommes confrontées. Nos études et expériences professionnelles nous servent aussi au quotidien afin de gérer au mieux les deux structures.

bed and chai 2

Qu’est-ce qui vous a convaincu de vous lancer dans ce projet ?
Nous sommes tombées par hasard sur un local à louer dans un quartier idéal pour les touristes et nous nous sommes lancées très rapidement sans trop se poser de questions. Nous avions quelques économies et pas besoin d’emprunter d’où la décision rapide.

Depuis combien de temps existe ce projet ?
Nous avons monté notre entreprise indienne il y a bientôt deux ans et le premier hôtel depuis un an et demi.

Comment avez-vous financé votre projet ?
A l’aide de nos économies faites en Inde pendant nos précédents emplois.

Quelles ont été les difficultés que vous avez dû affronter ?
Nous n’avons pas été confrontées à de grosses difficultés mais nous avons parfois été ralenties par la lenteur des procèdes administratifs indiens ou par le retard dans le délais des travaux.

bed and chai 3

Quelles erreurs avez-vous fait ?
Nous n’avons pour l’instant pas fait d’erreur considérable mais avec le recul, nous savons que nous aurions dû mieux négocier certaines choses (comme le loyer du logement). Nous pensions également avoir notre licence d’hôtel facilement et ça n’a pas été le cas…

Quelle est votre cible ? Comment vous faites-vous connaitre ?
Nous visons les touristes étrangers et indiens ayant un budget moyen pour voyager ainsi que des clients en voyage professionnel à Delhi. Pour communiquer sur nos guest houses, nous nous servons beaucoup du marketing viral (tripadvisor, sites de réservation en ligne, blogs et forums de voyage, réseaux sociaux) ainsi que de notre réseau au sein des communautés étrangères installées à New Delhi. Nous apparaissons également dans quelques journaux français (L’Express, La Tribune, Eco121) et dans plusieurs parutions en ligne en Inde (Littleblackbook Delhi, Conde Nast Traveller India, SoDelhi…)

Quels sont les éléments qui vous distinguent de vos concurrents ?
Le rapport qualité-prix et l’accompagnement (conseils) des clients pour leurs voyages.

Comment voyez-vous l’avenir de votre entreprise ?
A long-terme, nous l’imaginons comme une chaîne internationale et à court-terme nous souhaitons développer d’autre structures à New Delhi et éventuellement d’autres activités liées au tourisme.

bed and chai 4

Quel doit être, selon vous, la qualité que devrait posséder tout entrepreneur ? Quels conseils donneriez-vous à un futur entrepreneur ? Et à un futur entrepreneur dans votre pays d’accueil ?
Pour être un bon entrepreneur, il faut avoir le goût du risque et ne pas se poser trop de questions avant de se lancer !  Il faut savoir s’entourer de bons partenaires et/ou employés et avoir bien travaillé son Business Plan. En Inde, il faut absolument avoir vécu dans le pays et bien connaître son secteur. Il faut surtout beaucoup de patience et savoir s’adapter facilement aux imprévus.

logo_bedandchai_board

Vous avez aimé cette Start-Up ? Alors partagez-la avec vos amis!


Facebook Twitter Google Plus Linkedin

You may also like...

Laisser un commentaire